jeudi 14 mai 2015

Antinori : les vins rouges de Toscane à leur meilleur

Quand on parle d’une maison comme Antinori, il est difficile de laisser de côté l’aspect historique. C’est le 19 mai 1385 que Giovanni di Piero Antinori a rejoint la guilde des vignerons de Florence. En 1398, donc 13 ans plus tard, on définissait l’aire de production du Chianti, qui était à l’époque un vin blanc.

En 2015, après 26 générations, la famille Antinori produit encore du vin en Toscane, et pas n’importe lesquels !  Parmi ceux-ci, plusieurs vins légendaires : Solaia, Tignanello, Guado al Tasso…

Mais qui dit vin légendaire, dit aussi grosse facture. Critiques extraordinaires ou pas, seule une minorité de consommateurs acceptent de payer 100 $ ou 250 $ pour une bouteille. Heureusement, comme plusieurs vignerons qui produisent de telles cuvées de prestige, Antinori élabore également des vins de qualité destinés au commun des mortels.

Oui, je sais très bien que sur un blogue, il est plus à la mode de snober les grands noms et d’encenser les petits domaines qui exploitent 5 hectares, surtout si le vigneron a une grosse moustache et laboure avec un cheval. Mais chez Hippovino, notre philosophie est de guider nos lecteurs vers des vins qu’ils auront du plaisir à boire. Parmi ceux-ci, certains viennent de petits producteurs indépendants, d’autres sont produits par de grands domaines ou des négociants, certains sont bio et d’autres non.

Au-delà du plaisir, la constance est une des qualités les plus recherchées par les consommateurs. C’est  aussi une des plus difficiles à obtenir avec un produit aussi capricieux que le vin. Je vais vous parler aujourd’hui de deux cuvées de la maison Antinori qui réussissent cet exploit de fort belle manière.

Le Pèppoli est, selon moi, un des étalons du Chianti Classico moderne. L’ajout d’une pointe de merlot et de syrah, y contribue à dompter la rugosité des tanins du cépage sangiovese. Le côté fruité est ainsi mis en avant, on sent un peu de boisé mais le tout reste bien équilibré. Un très bon compagnon pour toutes vos grillades de bœuf !

Le Villa Antinori est une des cuvées les plus diffusées mondialement et, je l’avoue sans aucune honte, un de mes rouges préférés. À l’époque où je voyageais beaucoup, je me rabattais souvent sur lui lorsque je faisais face à nombre d’étiquettes inconnues. J’en achète encore de temps en temps et ce qui me fascine le plus, est que je trouve les derniers millésimes meilleurs que dans mes souvenirs. Jean Aubry et Patrick Désy disent la même chose, signe que je n’ai pas trop la berlue. On y trouve du sangiovese, accompagné de cabernet sauvignon, merlot et syrah. Un rouge costaud et élégant à la fois, où il m’a semblé percevoir des saveurs de figues, mais on reste plus sur un style classique que bombe de fruits. Servez-le aéré avec vos plats d’agneau ou un magret de canard.

À votre santé !

Alain P.

Liens [Mise a jour 29-05-2017]


Fiche du Pèppoli Chianti Classico sur Hippovino avec liens vers les critiques de Jacques BenoitJean Aubry et Patrick Désy (Hipponote 3* $$$ SAQ : 23.55 $).

Fiche du Villa Antinori sur Hippovino avec liens vers les critiques de Jacques Benoit, Jean Aubry et Patrick Désy (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 23.20 $).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire