mardi 26 janvier 2016

Combien de temps conserver un champagne?

Combien de temps peut-on conserver une bouteille de champagne avant de la boire? Autrement dit, les champagnes sont-ils des vins de longue garde? C’est une autre des questions qui sont fréquemment posées à tous ceux qui écrivent sur les vins et il est bien sûr impossible d’y répondre avec un simple chiffre. Mais la réponse « ça dépend », si elle est parfaitement vraie, n’en est pas moins peu utile. Voici donc quelques explications pour guider vos décisions.

Tout d’abord, rappelons qu’un champagne est aussi un vin, donc plusieurs éléments mentionnés dans notre billet «Toujours meilleurs, les vieux vins? Non, c’est un mythe… » s’appliquent aussi, sauf pour ce qui est spécifique aux vins rouges naturellement.


Par contre, il faut reconnaître que les champagnes sont mieux protégés de l’oxydation que les vins tranquilles. En effet, une bouteille de champagne a forcément un bouchon très hermétique pour résister à la pression et elle contient du CO2, qui n’est pas un gaz oxydant. Mais, selon mon expérience, quand le bouchon devient moins étanche, la bouteille perd son pétillant et le vin s’oxyde progressivement.

Un champagne s’améliore-t-il en vieillissant?

Pour les champagnes non millésimés, ce n’est pas vraiment le cas, car une telle cuvée est un assemblage de vins de plusieurs années antérieures, ce qu’on appelle des vins « de réserve ». Ceux-ci ont déjà effectué un bon vieillissement en cave et le maître de chai champenois a choisi les pourcentages pour atteindre un savant équilibre au moment de la commercialisation. Une évolution un peu trop longue peut briser cet équilibre et si votre champagne ne devient pas vraiment mauvais, il ne sera pas non plus supérieur à sa version jeune.

Par contre, les cuvées millésimées représentent souvent de bons vins de garde, à condition bien sûr d’être conservées dans de très bonnes conditions. Comme nous l’avons vu plus haut, l’étanchéité du bouchon est capitale pour la conservation. Une humidité suffisante et l’absence de vibrations sont absolument nécessaires.

Donc, en résumé, les cuvées classiques non millésimées sont à boire plutôt rapidement, mais pourront être conservées de 3 à 5 ans sans trop de problème.

Les champagnes millésimés peuvent être bus maintenant ou conservés jusqu’à 10 ans, 20 ans, ou parfois plus, à condition d’avoir une très bonne cave et d’accepter le risque que le bouchon n’ait pas supporté ce grand âge.

À titre d’exemple, mon père, dont je vous ai parlé dans un billet précédent, avait conservé trois bouteilles de champagne de mon année de naissance. Il les a ouvertes quand j’ai eu 40 ans. Deux étaient imbuvables, mais la troisième avait bien survécu. En toute sincérité, je ne peux vous assurer si le grand plaisir de la boire fut lié au bonheur de mon père, vraiment contagieux, ou aux qualités intrinsèques de ce très vieux champagne. Un de mes regrets est de ne pas avoir pensé à photographier la bouteille, mais encore plus de ne pas avoir immortalisé le sourire de mon père.

À la bonne vôtre !

Alain P.

2 commentaires:

  1. J'adore la fin de ton texte "mais encore plus de ne pas avoir immortalisé le sourire de mon père.". Une grande partie du bonheur du vin se retrouve dans cette phrase si simple mais si vraie!

    RépondreEffacer