jeudi 27 avril 2017

La bouteille de vin la plus chère à la SAQ, très grosse bouteille, très grand vin !

Êtes-vous prêt à débourser 19 000 $ pour une bouteille de vin? La SAQ pense que certains d’entre vous le sont, car elle a deux en inventaire. Ce sont de très grosses bouteilles (6 litres, le format Impériale, équivalent à 8 bouteilles ordinaires de 750 ml) de Château Cheval Blanc 2010 Premier Grand Cru Classé A de St-Émilion.

Photo Flickr par Dale Cruse
Licence Creative Commons 2.0
Plusieurs se posent des questions sur les vins aussi hors-normes, voici quelques réponses.

Pourquoi ce vin est-il aussi cher?

Évidemment ce n’est pas seulement parce qu’il est bon, mais plutôt parce qu’il est rare et qu’il alimente la spéculation. Le Château Cheval Blanc est en partant un grand cru très réputé et très recherché par les collectionneurs de grands vins. L’étiquette seule se vend plus de 70 $ sur eBay !

En plus le millésime 2010 a une réputation extraordinaire, car les critiques l’ont jugé particulièrement bon (Robert Parker l’a noté 100/100) et plusieurs le comparent au mythique 1947. Lisez sa fiche technique si vous souhaitez comprendre pourquoi. Ceci a provoqué une très forte demande et fait flamber les prix. Une bouteille de 750 ml se vend actuellement entre 1200 $ et 2000 $ aux enchères (hors taxes), ce qui justifie bien son prix de 1 990 $ à la SAQ.

Mais il s’est produit seulement 173 bouteilles au format Impériale de 6 litres (contre 67 520 au format classique de 750 ml). De plus, une Impériale de Cheval Blanc 1947 s’est vendue aux enchères au prix record de 304 375 $(US) en 2010 ! Il n’est donc pas difficile d’imaginer le niveau de spéculation sur une bouteille qui pourrait y être comparable un jour…

Celui qui va acheter une de ces bouteilles va-t-il la boire?

Vu ce qui est expliqué plus haut, c’est très peu probable. Pour goûter au même vin aujourd’hui, on peut payer moins de 2000 $. C’est un objet de collection plus qu’un vin.

Le Château Cheval Blanc 2010 est-il si bon que ça?

Je n’ai pas les moyens d’en acheter et n’ai jamais eu l’occasion d’y goûter, mais les experts qui l’ont fait ont été unanimes, il est exceptionnel. C’est un type de vin puissant, racé et très long qui devrait plaire à beaucoup de monde. Par contre la différence avec d’autres grands vins ne sera pas forcément évidente pour des dégustateurs peu habitués à ce type de cuvées. En plus, il est beaucoup trop jeune pour être à son meilleur aujourd’hui.

Si je l’achète, je vais pouvoir revendre ma bouteille 300 000 $ un jour?

Sûrement pas demain matin, un jour peut-être. Personnellement, cela me paraît peu probable étant donné qu’il s’en est produit plus de 150 et que tout le monde est conscient de la valeur de ces bouteilles. Ce ne sera donc pas une bouteille quasi unique au monde de sitôt.

Si je gagne à la loterie, je devrais en acheter une pour fêter ça?

Encore une fois, le 2010 est trop jeune pour être bu maintenant. Vous pouvez acheter de très bonnes bouteilles prêtes à boire pour beaucoup moins cher, comme par exemple celle-ci, celle-là ou encore cette autre.

Le prix de 19 000 $ de la SAQ est-il normal ou excessif?

Je n’ai pas trouvé d’autres Imperiales 2010 à vendre sur le Web. Par contre le site français Millesima offre différents millésimes de ce format entre 5 098 euros (2015) et 15 920 euros (2009). Comme le 2010 est encore plus réputé que le 2009, 19 000 $ ne semble pas excessif par rapport au marché.

À la bonne vôtre !

Alain P.


Pour connaître les noms des différents formats de bouteilles de vin de Bordeaux, consultez HippoVinoPedia !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire