jeudi 27 avril 2017

La bouteille de vin la plus chère à la SAQ, très grosse bouteille, très grand vin !

Êtes-vous prêt à débourser 19 000 $ pour une bouteille de vin? La SAQ pense que certains d’entre vous le sont, car elle a deux en inventaire. Ce sont de très grosses bouteilles (6 litres, le format Impériale, équivalent à 8 bouteilles ordinaires de 750 ml) de Château Cheval Blanc 2010 Premier Grand Cru Classé A de St-Émilion.

Photo Flickr par Dale Cruse
Licence Creative Commons 2.0
Plusieurs se posent des questions sur les vins aussi hors-normes, voici quelques réponses.

Pourquoi ce vin est-il aussi cher?

Évidemment ce n’est pas seulement parce qu’il est bon, mais plutôt parce qu’il est rare et qu’il alimente la spéculation. Le Château Cheval Blanc est en partant un grand cru très réputé et très recherché par les collectionneurs de grands vins. L’étiquette seule se vend plus de 70 $ sur eBay !

En plus le millésime 2010 a une réputation extraordinaire, car les critiques l’ont jugé particulièrement bon (Robert Parker l’a noté 100/100) et plusieurs le comparent au mythique 1947. Lisez sa fiche technique si vous souhaitez comprendre pourquoi. Ceci a provoqué une très forte demande et fait flamber les prix. Une bouteille de 750 ml se vend actuellement entre 1200 $ et 2000 $ aux enchères (hors taxes), ce qui justifie bien son prix de 1 990 $ à la SAQ.

Mais il s’est produit seulement 173 bouteilles au format Impériale de 6 litres (contre 67 520 au format classique de 750 ml). De plus, une Impériale de Cheval Blanc 1947 s’est vendue aux enchères au prix record de 304 375 $(US) en 2010 ! Il n’est donc pas difficile d’imaginer le niveau de spéculation sur une bouteille qui pourrait y être comparable un jour…

Celui qui va acheter une de ces bouteilles va-t-il la boire?

Vu ce qui est expliqué plus haut, c’est très peu probable. Pour goûter au même vin aujourd’hui, on peut payer moins de 2000 $. C’est un objet de collection plus qu’un vin.

Le Château Cheval Blanc 2010 est-il si bon que ça?

Je n’ai pas les moyens d’en acheter et n’ai jamais eu l’occasion d’y goûter, mais les experts qui l’ont fait ont été unanimes, il est exceptionnel. C’est un type de vin puissant, racé et très long qui devrait plaire à beaucoup de monde. Par contre la différence avec d’autres grands vins ne sera pas forcément évidente pour des dégustateurs peu habitués à ce type de cuvées. En plus, il est beaucoup trop jeune pour être à son meilleur aujourd’hui.

Si je l’achète, je vais pouvoir revendre ma bouteille 300 000 $ un jour?

Sûrement pas demain matin, un jour peut-être. Personnellement, cela me paraît peu probable étant donné qu’il s’en est produit plus de 150 et que tout le monde est conscient de la valeur de ces bouteilles. Ce ne sera donc pas une bouteille quasi unique au monde de sitôt.

Si je gagne à la loterie, je devrais en acheter une pour fêter ça?

Encore une fois, le 2010 est trop jeune pour être bu maintenant. Vous pouvez acheter de très bonnes bouteilles prêtes à boire pour beaucoup moins cher, comme par exemple celle-ci, celle-là ou encore cette autre.

Le prix de 19 000 $ de la SAQ est-il normal ou excessif?

Je n’ai pas trouvé d’autres Imperiales 2010 à vendre sur le Web. Par contre le site français Millesima offre différents millésimes de ce format entre 5 098 euros (2015) et 15 920 euros (2009). Comme le 2010 est encore plus réputé que le 2009, 19 000 $ ne semble pas excessif par rapport au marché.

À la bonne vôtre !

Alain P.



Pour connaître les noms des différents formats de bouteilles de vin de Bordeaux, consultez HippoVinoPedia !


lundi 24 avril 2017

Les vins dans les produits bios les plus vendus en France

Il s’est vendu pour 670 millions d’euros (978 M$ CDN) de vins certifiés bio en France en 2015 (1). La seule catégorie de produits alimentaires bios qui a fait un peu mieux est l’épicerie sucrée (sucre, biscuits, chocolat, farine, thé…) avec 678 millions d’euros.


On trouve ensuite l’épicerie salée (pâtes, riz, céréales…) avec 581 M€, les viandes (bœuf, volaille, porc, agneau) à 502 M€, les légumes à 490 M€, les fruits à 485 M€ et les produits laitiers à 405 M€.

Le vin bio représenterait 9.6% du chiffre d’affaire total de 7 milliards d’euros du bio en France. Selon l’Agence Bio (2), les vins bios représentent 7.5 % des ventes françaises de vin alors que la superficie du vignoble atteint 9% (3). Ce décalage semble indiquer que les vins bios se vendent moins cher, mais il n’en est rien, ils sont au contraire plus chers que les autres, mais une partie du vignoble est encore en conversion et ne peut donc produire des vins certifiés bio.

Au vu de ces chiffres, on se pose évidemment la question de la situation au Québec. Malheureusement, il est plus difficile de trouver les chiffres d’ici. Le Bottin Statistique 2015 du MAPAQ (4) indique des ventes totales de 399.1 millions de dollars de produits biologiques (excluant les boissons alcoolisées). Par contre, pour les vins nous n’avons pas trouvé de données de ventes de produits bios à la SAQ. Nous avons donc réalisé une évaluation approximative à partir de l’offre qui donne environ 70 millions de dollars pour 2015 (voir nos calculs en annexe). Les ventes de vin bio au Québec représenteraient alors environ 15% des ventes alimentaires bio,donc plus que le 10% de la France. Il faut dire que le vin coûte nettement plus cher ici...

À la bonne vôtre !

Alain P.

Calculs pour le Québec : la SAQ a vendu environ 1.97 milliards de dollars de vins en succursales en 2015-2016 (5). L’offre actuelle de vin bio est autour de 5.2% (6). Si les ventes sont proportionnelles à l’offre, cela représente environ 103 M$. La SAQ a annoncé une augmentation de 30% des ventes de vin bio durant la dernière année (7), les ventes de 2015 se situeraient donc autour de 70 M$. Le total des ventes alimentaires bio serait alors de 470 M$ en 2015, dont 15% de vin.

Sources :

(3) Le vin bio autour du monde (La Presse)
(5) SAQ Rapport annuel 2016 (pdf) (SAQ)
(6) Les vins bios en croissance (HippoVino Hebdo)



jeudi 20 avril 2017

Rabais SAQ d’avril 2017, notre sélection pour célébrer le printemps

Les rabais « On célèbre le printemps » de la SAQ se terminent dimanche 23 avril. Voici une sélection de 10 vins, ou plus précisément 9 vins et 1 cidre, pour en profiter au maximum.


Pour fêter le printemps, on commence par un mousseux avec la Blanquette de Limoux Sieur D'Arques Première Bulle (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 17$ en rabais à 16.35$) : des bulles aériennes et joyeuses dans un style de mousseux classique qui ne se prend pas trop au sérieux. Cépage mauzac avec une touche de chardonnay et de chenin. Pour l’apéro.

Pour un apéro original, pourquoi pas une Sangria Verde? Cette recette est faite avec le cidre tranquille Dégel de la cidrerie la Face Cachée de la Pomme (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.05$ en rabais à 11.95$) produit avec des pommes McIntosh et Spartan. C’est aussi un très bon cidre pour accompagner les plats végétariens.

Qui dit printemps dit rosé, alors on vous recommande Le Pive Gris (Hipponote 3* $$ SAQ : 15.05$ en rabais à 13.95$), un rosé de Camargue au style provençal, produit en bio par les Vignobles JeanJean. Cépages grenache gris et noir, merlot et cabernet franc. Il peut se servir en apéro, avec des salades, viandes blanches ou des mets asiatiques.

Dans les vins blancs, il faut absolument essayer le Paul Mas Vignes de Nicole (Hipponote 2.5* $ SAQ : 14.55$ en rabais à 13.55$), un très bon vin blanc du Languedoc fait de chardonnay, sauvignon blanc, viognier et picpoul. C’est un blanc frais, agréablement fruité et parfumé, parfait pour accompagner les poissons grillés ou cuits au four.

Pour les amateurs de Chablis, la cuvée Champs Royaux de la maison William Fèvre (Hipponote 3* $$$ SAQ : 23.55$ en rabais à 21.55$) est un classique dont on ne se lasse pas. Un chardonnay typique de Chablis, bien sec, avec la trame minérale caractéristique de ce fameux terroir. Avec le crabe ou les huîtres.

Passons aux vins rouges avec pour commencer avec La Vieille Ferme, un vin rouge des Côtes du Ventoux produit par la Famille Perrin (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13$ en rabais à 11.95$). Cépages grenache, syrah, mourvèdre et cinsault. Si vous aimez les vins du Rhône, celui-ci est un excellent rapport qualité/prix. Et un hamburger-frites, un !

À peine plus cher, le Poças Coroa d'Ouro (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.50$ en rabais à 12.35$) est un très bon rouge du Portugal, peu acide mais avec une texture soyeuse et un beau fruité souligné de notes épicées. On peut le servir à l’apéro, avec un poulet rôti ou toutes sortes de grillades.

Les amateurs de vins italiens devraient acheter le Cadetto, un Montepulciano d'Abruzzo de la maison Podere Castorani (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 17.40$ en rabais à 16.20$). C’est un rouge au style moderne mais bien équilibré, avec un beau fruité provenant de raisins bien mûrs et des notes boisées. Très bon avec les saucisses grillées !

Pour un bon Bordeaux rouge, tournez-vous vers le Fronsac de la gamme Créateur d'Harmonies de François Chartier (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.05$ en rabais à 16.55$). C’est un vin fait surtout de merlot, plutôt classique, souple, avec de la tenue mais pas trop corsé, ni trop boisé. Très polyvalent à table.

Pour finir, notre vin de la semaine, le très bon Côtes du Rhône Les Cranilles (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.65$ en rabais à 18.10$), du talentueux trio de vignerons-négociants des Vins de Vienne. Cépages grenache, syrah et mourvèdre. Un rouge bien fruité et énergique, dont le millésime 2015 est particulièrement réussi. Très bon avec toutes les viandes grillées.

À la bonne vôtre !

Alain P.


lundi 17 avril 2017

Le renouveau du sylvaner, cépage d’Alsace injustement négligé

Le sylvaner, un cépage d’Alsace à redécouvrir. Certes, il n’a pas la noblesse du riesling ou l’exubérance aromatique du gewurztraminer. Il est surtout cultivé en Allemagne et il est bien présent en Alsace, où il est un des composants habituels des assemblages multi-cépages, comme les Gentils ou Edelzwickers dont nous vous avons parlé dans un billet précédent.

Avec le virage alsacien vers les cuvées mono-cépages, la réputation du sylvaner a souffert quelque peu. En effet, il ne donne pas de bons résultats sur n’importe quel type de sol et lorsqu’on en tire de forts rendements, la qualité souffre. La surface de culture a ainsi diminué dans les dernières années. Par contre certains vignerons ont maintenu une production de qualité et plusieurs autres les rejoignent, d’où un certain renouveau du sylvaner, que je tiens à souligner ici.

Malheureusement, l’offre est encore limitée à la SAQ mais on a deux produits bien typiques de ce cépage. Ce sont des blancs vifs et élégants, avec un bon côté citronné, des notes de fruits blancs et un aspect minéral assez net. Le Dopff & Irion Cuvée René Dopff permet de commencer à apprécier le sylvaner tout en restant dans les bouteilles à moins de 15 $.

Le Sylvaner Signature René Muré est un peu plus cher mais aussi plus raffiné, avec une belle finale qui donne envie de s’en verser un autre verre tout de suite. Ce sont des vins qui accompagnent très bien les fruits de mer, notamment le crabe dont la saison vient de commencer. Ils seront aussi très bons avec le homard. Mais les alsaciens l’apprécient aussi avec les charcuteries et pour accompagner la fameuse choucroute garnie, grande spécialité culinaire de la région.

À la bonne vôtre !

Alain P.

vendredi 14 avril 2017

7 bons vins pour le brunch, pour Pâques ou toute autre occasion

Le menu brunch est un des plus compliqués pour les accords mets-vins,  car c’est souvent un peu hétéroclite. Cela fait aussi un de ses avantages pour recevoir, car on peut ainsi accommoder des invités qui ont des goûts différents. Que ce soit pour Pâques ou nombre des festivités printanières, on aime les brunches !

Comme le but est d’avoir du plaisir en famille ou avec les amis, il est important de rester dans le même esprit pour les choix de vin. Voici 7 bouteilles tout à fait appropriées pour l’occasion.

Les bulles sont un excellent choix, car on peut en boire avec de nombreux plats. Le Roederer Estate Brut Anderson Valley est un très bon mousseux californien à la fois agréable, élégant et polyvalent. En plus, il est du niveau d’un véritable Champagne.

Dans un registre un peu plus original, on peut aussi ouvrir une bouteille de cidre mousseux, comme le délicieux Bulle de Neige, de la Face Cachée de la Pomme, dont le dosage au cidre de glace donne un petit supplément de richesse fort agréable.

Si votre menu fait plus de place aux viandes, un mousseux rosé comme le Crémant de Bourgogne Perle d'Aurore de la maison Louis Bouillot, qui contient du pinot noir et du gamay, sera une très bonne affaire.

Pour les amateurs de vin blanc, je vous recommande le Côtes-du-Rhône Blanc de la maison E. Guigal. C’est frais, avec des saveurs assez riches et une belle texture, beaucoup de plaisir pour moins de 20 $ ! Avec les salades, les quiches, les poissons et les viandes blanches, c’est gagnant.

S’il y a des amateurs de rosé, choisissez une cuvée plus chic, comme Les Béatines, un vin des Coteaux d'Aix-en-Provence, que l’on peut qualifier de rosé de gastronomie, même s’il est aussi très bon pour l’apéro.

Bien sûr, il y en a qui préfèrent les rouges. Les vins les plus polyvalents sont à base de pinot noir et le très bon Bourgogne du Domaine des Perdrix va plaire au plus grand nombre. Il fera aussi un remarquable compagnon pour un jambon à l’érable, si vous en avez au menu.

Pour rejoindre à la fois les amateurs de Bordeaux et ceux qui préfèrent les cuvées du nouveau monde, choisissez le  savoureux Proper Claret du vignoble californien Bonny Doon, un rouge suave et gourmand. S’il y a du rôti de bœuf sur la table, ce sera le grand bonheur.

Bon brunch et à  la bonne vôtre !

Alain P.

Nos fiches HippoVino avec les informations générales et les liens vers critiques, fiche technique, producteur, agence et site SAQ :

Roederer Estate Brut Anderson Valley (Hipponote 3.5* $$$$ SAQ : 33.85 $)
La Face Cachée de la Pomme Bulle de NEIGE (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 16.05 $) (en rabais à 14.75 $ jusqu’au 23 avril 2017)
Perle d'Aurore Louis Bouillot Crémant de Bourgogne (Hipponote 3* $$$ SAQ : 22.55 $)
E. Guigal Côtes-du-Rhône Blanc (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.25 $)
Les Béatines Coteaux d'Aix-en-Provence (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 20.95 $)
Domaine des Perdrix Bourgogne Pinot Noir (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 28.40 $)

Bonny Doon A Proper Claret (Hipponote 3.5* $$ SAQ : 20.00 $)

jeudi 6 avril 2017

Alerte vin chouchou : Les Cranilles, Côtes du Rhône, Les Vins de Vienne

Nos articles « Alerte vin chouchou » sont là pour signaler les vins recommandés récemment par plusieurs critiques de vin. Ces bouteilles sont donc des valeurs sûres en termes de qualité puisque ce sont les chouchous d’au moins trois spécialistes.

Le Côtes du Rhône Les Cranilles, c’est une cuvée d’entrée de gamme de la maison Les Vins de Vienne, appartenant à trois spécialistes des vins de la vallée du Rhône, Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard. Elle est produite en appellation générique Côtes du Rhône et c’est une cuvée de négoce, réalisée avec des vins achetés à des vignerons partenaires de la région. C’était autrefois un assemblage de syrah et grenache, moitié-moitié, alors qu’aujourd’hui on y trouve 60% de grenache, 30% de syrah et 10% de mourvèdre. L’élevage se fait en cuves inox et en fûts de plusieurs vins.

Le millésime 2015 a été très bon pour les rouges du Rhône en général et pour Les Cranilles en particulier. C’est toujours un vin de plaisir, un rouge bien fait avec du corps, de la souplesse, du fruité et des notes d’épices. Mais le 2015 a du fruit bien mûr, plus d’amplitude et est très long en bouche. En plus, il est en rabais à la SAQ jusqu’au 23 avril. Comme il est très bon avec les grillades, c’est donc le moment idéal pour faire des provisions pour la saison du barbecue !

Les vignerons des Vins de Vienne
Photo site Web Vins de Vienne
Recommandé récemment par Patrick Désy (Journal de Montréal), Marc André Gagnon (Vin Québec) et Philippe Lapeyrie (RougeFM).

À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche du Côtes du Rhône Les Cranilles sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, fiche technique et site de la SAQ (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.65 $ en rabais à 18.10 $ jusqu'au 23 avril 2017).

<< Article précédent  – Vins et articles de blogue les plus populaires au premier trimestre 2017

mercredi 5 avril 2017

Vins et articles de blogue les plus populaires au premier trimestre 2017

Tout d’abord un grand merci à vous chers lecteurs pour votre fidélité et pour être toujours plus nombreux à fréquenter notre site ainsi que ce blogue et nos comptes sur les médias sociaux. Grâce à vous, le premier trimestre 2017 a marqué un autre record de fréquentation, au même moment où nous dépassions les 300 000 visites depuis le début du projet HippoVino.

Si vous avez manqué certains de nos billets, voici une occasion pour découvrir ceux qui ont été les articles plus populaires dans les trois derniers mois.

Photo Flickr par Andrew Phillips
Licence Creative Commons 2.0
Petrus, histoire d’un vin légendaire qui a perdu son château. Cet article qui relate les bons coups et les aléas de la progression de ce vin mythique a fracassé tous les records de visite sur le blogue.

Vin : sentir le bouchon en ouvrant la bouteille, utile ou pas? C’est manifestement une question que se posent plusieurs amateurs de vin.

L’importance des verres à vin. On y répond à deux questions : est-ce que le choix des verres est capital pour apprécier le vin et doit-on utiliser des verres différents selon les types de vin.

Bouchons en verre : meilleur pour le vin? Même si la technologie date de quelques années, on en voit encore peu sur les bouteilles vendues au Québec. Est-ce l’avenir?

Chablis, grands vins blancs de Bourgogne. Ce sont probablement les plus connus des crus bourguignons et ils sont appréciés de nombreux consommateurs.

Voyons maintenant quels ont été les vins les plus populaires durant cette période.

Le plus populaire de tous a été le Champagne Chanoine Frères Grande Réserve Brut, une belle cuvée à prix raisonnable, pour un Champagne vendu au Québec, bien sûr.

Le second au total et premier des rouges est le Chemin des Olivettes, un vin du Languedoc produit par la Cave de Roquebrun qui est effectivement un très bon rapport qualité/prix.

Il est suivi de près par le Château la Gasparde, un rouge des Côtes de Bordeaux dont le très bon millésime 2010 est encore disponible à moins de 22 $.

Dans les blancs, le plus populaire a été un vin de Savoie, Cruet Vieille Vigne d'Idylle, la preuve que vous aimez parfois sortir des sentiers battus !

Il est suivi d’assez près par un blanc du Languedoc, le Paul Mas Réserve Grenache de Grenache, un vin très agréable vendu à seulement 11.55 $.

Dans les rosés, c’est le Rosé des Cévennes du Domaine de Gournier qui est en tête, un vin d’une régularité exceptionnelle, année après année, vendu au même prix abordable que le précédent sur cette liste.

Le premier des vins doux est le Canasta Cream Superior Oloroso, un bon Xérès de la maison Williams & Humbert.


Dans les cidres, c’est le Cidre de Glace du Domaine Pinnacle qui s’est distingué.

Le numéro le plus populaire d’HippoVino Hebdo a été celui du 8 février, Vins pour la St-Valentin, de très peu devant celui du 22 février portant sur le vin végétalien.

L’article de notre mini-encyclopédie du vin HippoVinoPedia le plus recherché était celui expliquant les tanins, tout juste devant celui sur la biodynamie.

Merci encore pour toutes ces visites et à la bonne vôtre !

L’équipe HippoVino

<< Article précédent  – Portugal : Douro,aussi des vins blancs