vendredi 22 juin 2018

Top 10 des meilleurs vins rosés à moins de 15$ à la SAQ et un bonus !

Les vins rosés sont devenus très populaires partout sur la planète. En France, ils représentent maintenant un tiers des ventes de vin. Aux États-Unis, la croissance des rosés de Provence est phénoménale et des cuvées comme le Whispering Angel et le Château de Miraval sont dans les vins français les plus vendus. Au Québec, la croissance du rosé est là, mais plus timide, sauf pour le haut de gamme, les fameux « rosés de gastronomie » dont nous vous reparlerons bientôt.

Pourtant, on trouve à la SAQ plusieurs rosés de qualité vendus à des prix très raisonnables. Voici 11 bonnes bouteilles à déboucher sur la terrasse cet été ou pour toute autre occasion en tout temps durant l’année. Dix sont sous la barre des 15$, la dernière la dépassant de tout juste 25 cents. Petite précision, tous ces vins sont des rosés secs. Cliquer sur le nom du vin pour accéder à sa fiche avec les informations détaillées, les liens vers les critiques et la disponibilité dans les succursales SAQ.

On commence avec un trio de cuvées à prix d’aubaine.

Listel Gris (Hipponote 2.5* $ SAQ : 11.35$). Un beau petit rosé que certains snobs du vin regardent de très haut car on en produit beaucoup, mais il est vraiment bien fait. Simple, léger et bien adapté pour boire avec des mets aux saveurs délicates. Grenache gris, carignan et cinsault en provenance de Camargue.

Domaine de Gournier Rosé des Cévennes (Hipponote 2* $ SAQ : 11.70$). Un poil plus de caractère que le précédent, mais on reste dans le frais et léger avec quand même de belles petites notes de fruits rouges. Polyvalent pour apéros et avec salades et grillades pas trop épicées. Mourvèdre, grenache, syrah et cabernet sauvignon.

Borsao Rosado Seleccion (Hipponote 2.5* $ SAQ : 11.80$). Un rosé espagnol fait de grenache, bien fruité mais tout en restant sec, qui fera un malheur à l’apéro ou avec une pizza végétarienne ! La maison Borsao réussit de très belles choses avec le grenache à des prix incroyablement doux.

Un vrai coup de cœur à un prix ridicule pour sa qualité

Cazal Viel Vieilles Vignes Rosé  (Hipponote 2.5* $ SAQ : 12.55$). Depuis deux millésimes, je m’enthousiasme pour ce rosé du Languedoc dont la fraîcheur, le côté floral et délicatement fruité font penser à un Côtes de Provence qui serait nettement plus cher. Apéro, cuisine asiatique, crevettes grillées, homard, brochettes de poulet, etc.

Plusieurs autres cuvées intéressantes.

Simboli Pinot Grigio Rosé (Hipponote 2.5* $ SAQ : 12.55$). Oui, on peut faire du rosé avec le pinot grigio ! Très léger, simple mais bien agréable et bon à l’apéro ou avec une salade de crevettes.

Cave de Roquebrun Col de l'Orb Rosé (Hipponote 2.5* $ SAQ : 12.70$). Pour ceux qui recherchent un rosé plus foncé qui se rapproche du style d’un Tavel mais à un prix plus abordable. Saveurs délicates de fruits rouges et noirs, légère touche épicée, on le sert avec les viandes blanches grillées ou avec des merguez.

La Vieille Ferme Rosé Luberon (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.00$). Un beau rosé du Luberon, dans la Vallée du Rhône, produit par la Famille Perrin avec leur maestria habituelle. Léger, frais, bien fruité, il est très plaisant à l’apéro ou avec les cuisines asiatiques. Cépages cinsault, grenache et syrah.

Buti Nages Costières de Nîmes (Hipponote 3* $ SAQ : 14.55$). Ce rosé bio de la vallée du Rhône est produit par le vigneron du Château de Nages, Michel Gassier. Le 2017 m’a paru un peu en retrait de l’excellent 2016, mais c’est quand même un bon rosé avec de la fraîcheur et de belles notes de framboise. Parfait avec un ciabatta aux légumes grillés.

Roseline -Château Sainte Roseline (Hipponote 2.5* $ SAQ : 14.80$). Nouvelle étiquette plus moderne pour millésime 2017 particulièrement bien réussi. Dans un style provençal tout à fait classique, il est frais avec un fruité léger et des notes florales, il est très polyvalent et peut se servir à l’apéro, ou à table.

Un rosé du Québec qui mérite sa place dans le lot

Champs de Florence Domaine du Ridge (Hipponote 2.5* $ SAQ : 14.55$). Le Domaine du Ridge cultive son seyval noir spécialement pour ce vin rosé, encore une fois bien réussi dans le millésime 2017. Sec mais néanmoins rond en bouche, un peu floral, au fruité très agréable, on l’apprécie à l’apéro, avec un jambon à l’érable, des légumes grillés ou au brunch.

Tout juste au-dessus des 15$ mais il vaut son prix !

Le Pive Gris (Hipponote 3* $$ SAQ : 15.25$). Cette cuvée de Brigitte Jeanjean est très appréciée des clients de la SAQ mais également des critiques de vin, ce qui est assez rare de nos jours. Ce rosé bio est à la fois bien sec et agréablement fruité, un vin d’apéro idéal, tout aussi à l’aise avec des plats végétariens, un lobster roll, du poulet grillé, de la cuisine asiatique ou libanaise. Bref c’est très polyvalent. Produit avec les cépages grenache gris et noir, merlot et cabernet franc dans l’appellation Sable de Camargue. Pour impressionner vos invités, vous pouvez aussi l'acheter en format magnum (1.5 litres).

Bonne journée internationale du rosé, bon été et à la bonne vôtre !

Alain P.


lundi 18 juin 2018

Les bouteilles de vin les plus chères du monde en 2018

La vente aux enchères des dernières bouteilles de  la cave du mythique vigneron Henri Jayer a fracassé des records à Genève samedi dernier : plus de 45 millions de dollars (CAD) pour 1064 bouteilles, dont 855 de format standard 750 ml et 209 magnums de 1.5 litres. C’est plus que deux fois et demi au-delà des évaluations les plus optimistes des experts.


Décédé en 2006 à l’âge vénérable de 84 ans, Henri Jayer est un vigneron de Bourgogne dont la réputation est aujourd’hui devenue carrément légendaire pour ses grands vins rouges. Le plus célèbre est son Clos Parentoux, dans l’appellation Vosne-Romanée, produit sur un terrain rocailleux si difficile à travailler, que ses propriétaires n’eurent aucune difficulté à le laisser s’en charger, moyennant la moitié des récoltes. En ayant décelé le véritable potentiel, il le leur racheta morceau par morceau et y produisit de 1978 à 2001 des cuvées que les collectionneurs s’arrachent aujourd’hui à prix d’or.

Le lot vedette de la vente aux enchères du week-end dernier regroupait 15 magnums de Clos Parentoux et s’est vendu plus d’1.6 millions de dollars. Le côté un peu triste de cette histoire est que très peu des bouteilles ainsi vendues seront bues par leurs acheteurs. Les vins d’Henri Jayer sont devenus des cuvées de collection, pour ne pas dire de spéculation. Ce sont des collections de timbres en bouteilles…

Si les vins d’Henri Jayer se vendent toujours très cher aujourd’hui, les bouteilles de cette vente étaient en plus très particulières, puisque c’était les dernières de la cave personnelle du vigneron. Elles étaient dans leur état d’origine « sur pile », c’est-à-dire embouteillées, mais sans capsules ni étiquettes. Les filles d’Henri Jayer les ont capsulées et étiquetées avant de les mettre en vente, mais ces bouteilles étaient dans un état de conservation parfait, qui leur permettra d’être bonnes à boire pendant encore plusieurs dizaines d’années. Elles pourront donc être revendues à plusieurs reprises.

Ces bouteilles « historiques » ont ainsi pu atteindre des prix stratosphériques alors qu’il s’agit de formats courants. Rappelons que l’an dernier c’est un format Jéroboam de 3 litres de la fameuse Romanée-Conti qui avait atteint 114 000 dollars aux enchères. De la même façon, la bouteille la plus chère de la SAQ est un format Impériale de 6 litres d’un Grand Cru de Bordeaux. Elle se vend « seulement » 19 000 dollars, mais pourra peut-être atteindre un prix record dans une vente aux enchères un jour, comme nous l’avions expliqué dans ce blogue.

Non, il n’y a pas de vin d’Henri Jayer à la SAQ ni sur le site HippoVino. Si vous voulez en acheter, il faut passer par les ventes aux enchères. Notez que le domaine d’Henri Jayer appartient maintenant à son neveu et s’appelle Domaine Emmanuel Rouget.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Les photos sont tirées du site Web de Baghera Wines qui effectuait cette vente aux enchères.


vendredi 15 juin 2018

Meilleurs vins rouges et blancs en rabais à la SAQ jusqu’au 17 juin


Notre billet précédent présentait les meilleurs choix de bulles et de rosés en rabais à la SAQ jusqu’au dimanche 17 juin prochain, voici maintenant notre sélection de vins rouges et de vins blancs. Cliquer sur le nom du vin pour accéder à sa fiche avec les informations détaillées, les liens vers les critiques et la disponibilité dans les succursales SAQ.

Pour accompagner les viandes sur le barbecue, on a besoin de rouges !

L'Orangeraie Cabernet Sauvignon (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.95$ en rabais à 12.95$). Ce cabernet sauvignon du Pays d’oc est drôlement bien fait pour moins de 15$. Un vin souple au beau fruité et plutôt léger pour un cab, ce qui le rend très polyvalent à table. Il peut même se boire à l’apéro !

Rocca delle Macìe Chianti Riserva (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 15.95$ en rabais à 14.45$). Un bon Chianti de style moderne à prix très abordable. Une majorité de sangiovese avec un peu de merlot et de cabernet sauvignon pour livrer un rouge souple et bien élevé, avec une belle texture en bouche.

Château Bouscassé Madiran (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.95$ en rabais à 18.45$). Très bon prix pour un des classiques du Madiran signé par le célèbre Alain Brumont. Bien entendu assez costaud et corsé, , mais aussi généreux, plein de fruits noirs, avec un boisé présent mais sans excès, c’est parfait avec le canard ou l’agneau.

Atteca Vieilles Vignes (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 22.15$ en rabais à 20.90$). De vieilles vignes de grenache cultivée en Aragon et vinifiées dans le style Juan Gil. Concentré, avec beaucoup de fruit très mûr et un boisé marqué, très long en bouche, il plaira aux amateurs de vins corsés pour accompagner les viandes rouges saignantes et relevées.

C’est encore la saison du homard, il faut du vin blanc !

Dopff &Irion Cuvée René Dopff Sylvaner (Hipponote 3* $ SAQ : 13.95$ en rabais à 12.95$). La cuvée idéale pour découvrir le cépage sylvaner. Simple mais pas simplet, il est frais, tonique avec des saveurs citronnées et une touche de fruit blanc. Une aubaine incroyable à ce prix !

Inama Soave Classico (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.60$ en rabais à 18.10$). Toujours du très bon Soave à bon prix que cette cuvée 100% garganega ! Quelques notes florales, des saveurs d’agrumes et de fruit blanc plus une touche minérale, ce sera très bon avec toutes les recettes de homard ou avec des poissons grillés.

À la bonne vôtre !

Alain P.


mardi 12 juin 2018

Aubaines pour l’apéro, bulles et rosés en rabais à la SAQ

Ces deux trios de bons vins sont en rabais à la SAQ jusqu’au dimanche 17 juin prochain, profitez-en pour faire des provisions ! Cliquer sur le nom du vin pour accéder à sa fiche avec les informations détaillées, les liens vers les critiques et la disponibilité dans les succursales SAQ.

Tout d’abord, les rosés !


Listel Gris (Hipponote 2.5* $ SAQ : 11.35$ en rabais à 10.85$). 2017 est un autre bon millésime pour ce petit rosé de Camargue fait de grenache gris, léger, friand, simple et bien agréable pour moins de 11$. Pour l’apéro ou avec la cuisine vietnamienne.

Champs de Florence Domaine du Ridge (Hipponote 2.5* $ SAQ : 14.55$ en rabais à 13.55$). Un bon rosé du Québec, sec mais agréablement fruité, drôlement bien fait et à prix abordable. Servir à l’apéro, avec le jambon à l’érable, les légumes grillés ou au brunch. Faites des réserves pour la St-Jean, c’est bientôt !

Château Beaulieu Coteaux d’Aix en Provence (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 15.80$ en rabais à 14.80$). Un rosé de Provence de style classique avec des notes fruitées et une touche minérale; il se débrouille très bien avec les salades aux saveurs asiatiques. Bon rapport qualité/prix !

Envie de fêter à l’approche des vacances? Voici un trio de bonnes bulles d’apéro !


Elyssia Freixenet Cava Gran Cuvee Brut (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.60$ en rabais à 17.10$). Chardonnay et pinot noir complètent les cépages traditionnels des cavas pour donner de belles bulles fines avec de la fraîcheur et une touche fruitée qui lui donne du caractère.

Bernard Massard Cuvée de l’Écusson Brut (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 19.40$ en rabais à 17.85$). Chardonnay, pinot blanc et noir et un peu de riesling dans ce mousseux luxembourgeois simple et sans prétention qui fait mouche avec toutes les bouchées d’apéro.

Crémant de Bourgogne Perle d’Aurore Louis Bouillot  (Hipponote 3* $$$ SAQ : 22.60$ en rabais à 21.00$). Pour les amateurs de mousseux rosés, ce Crémant de Bourgogne fait de pinot noir, chardonnay et gamay est une belle réussite. C’est frais, les bulles sont fines et on apprécie les savoureuses notes de petits fruits rouges  qui en font un mousseux très polyvalent. On le sert à l’apéro, avec des viandes froides, des plats végétariens et, selon Vin Québec, il est aussi très bon avec le crabe.

Les rouges et les blancs?


À la bonne vôtre !

Alain P.



mardi 5 juin 2018

Un Bourgogne Aligoté carrément époustouflant !

Commençons par un peu d'histoire. Dans la Bourgogne ancienne, l’aligoté était au même niveau que le chardonnay et le pinot noir. Son drame fut la crise du phylloxéra. Après cette catastrophe viticole et économique, les vignerons avaient besoin d’argent et vite. Ils décidèrent donc d’opter pour le chardonnay sur les meilleurs terroirs, car il donne des raisins de qualité beaucoup plus rapidement. Confiné aux terroirs difficiles, l’aligoté devint le cépage des blancs simples et acides, que le fameux Chanoine Kir popularisa mélangé à la crème de cassis.

Heureusement, les améliorations aux pratiques de viticulture et de vinification ont permis à plusieurs  vignerons de redonner des lettres de noblesse à l’appellation Bourgogne Aligoté. On vous en avait parlé dans un billet de février 2015. On notera aussi la nouvelle association Les Aligoteurs, ainsi que l’AOC Bouzeron, appellation village dédiée à l’aligoté. Bref ce cépage injustement méprisé a aujourd’hui le vent dans les voiles, même s’il ne prétend pas concurrencer les Chassagne-Montrachet ou autres cuvées bourguignonnes vendues hors de prix.

Si vous me lisez régulièrement, vous avez sans doute remarqué que je m’intéresse beaucoup à ces appellations moins connues et moins « nobles » selon les guides de sommellerie. On y trouve de fort belles bouteilles à des prix attractifs. Quand je vois apparaître sur les tablettes de la SAQ un nouveau Muscadet, Soave, Madiran, Gaillac ou une autre de ces bouteilles pour prolétaires, je saute sur l’occasion et si le contenu en vaut la peine, elle aura sa place dans ce blogue ou sur HippoVino Hebdo.

Lorsque j’ai découvert une bouteille d’aligoté 2015 en provenance du Domaine Buisson-Charles, dont le vigneron est le fameux Patrick Essa, je ne prenais pas un gros risque vu la réputation du Monsieur. Mais après avoir ouvert la bouteille le week-end dernier, j’ai été complètement époustouflé par la qualité et la richesse de cet aligoté. Fraîcheur, notes minérales, fine touche boisée, mais surtout un fruité étonnant, une très belle texture et une longue finale savoureuse. Servi avec une assiette de linguine aux homards, façon Joe Beef, dont j’ai pris la recetteici, c’était superbe. Oui, c’est le plus cher des aligotés de la SAQ mais c’est incontestablement le meilleur, et de loin. Un vin magnifique auquel les notes données par les spécialistes ne me semblent pas rendre pleine justice.  Mais peu importe, le vrai problème est qu’il n’en reste quasiment plus. Il va falloir attendre le millésime 2016. Là je vous préviens, je vais acheter plusieurs bouteilles !

Pour ne pas vous laisser tomber après vous avoir fait saliver, sachez que vous pouvez choisir le Bourgogne Aligoté du Domaine Taupenot-Merme, le millésime 2015 est disponible en ligne et dans 85 succursales en date d’aujourd’hui, il est très bon également, même si ses saveurs sont un peu moins riches que son cousin.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche du Domaine Buisson-Charles Bourgogne Aligoté Sous le Chemin sur HippoVino (Hipponote 3* $$$ SAQ : 27.60$) avec liens vers critiques, fiche technique, sites du producteur, de l’agence et de la SAQ.

lundi 28 mai 2018

Alerte vins chouchous : cabernet sauvignon d’Argentine et du Chili


Quand la saison du barbecue devient plus intense, les critiques nous recommandent de belles bouteilles de cabernet sauvignon ! Voici donc deux très bons rouges d’Amérique du Sud pour accompagner vos grillades.

Zolo Cabernet-Sauvignon Organic 2016 (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 17.00$). Ce vin rouge bio d'Argentine est produit par Bodega Tapiz dans la région de Tupungato, dans la vallée de Uco, près de Mendoza. Les vignes situées à environ 1000 m d'altitude et le seul cépage est le cabernet sauvignon. Le millésime 2016 vient d’être recommandé par Jean Aubry (Le Devoir), qui succède à Karyne Duplessis-Piché (La Presse) et Patrick Désy (Méchants Raisins, journal de Montréal). Sans être le plus complexe des cabs, il n’a pas non plus de complexe malgré son prix de 17$. Beau fruité, tanins souples, belle texture en bouche, c’est un excellent rapport qualité/prix !

http://bit.ly/2sVfNmE
Marques de Casa Concha Cabernet-Sauvignon 2015 (Hipponote 3* $$$ SAQ : 20.95$). Le domaine Marques de Casa Concha appartient à la gigantesque maison chilienne Concha Y Toro et est situé dans la vallée de Maipo. Les raisins viennent des vignobles de Puente Alto et Pirque, situés à environ 600 m d’altitude. On est à 95% de cabernet sauvignon avec 4% de cabernet franc et 1% de syrah. L’élevage est de 16 mois, en partie en barriques de chêne français et le reste en foudres (grands fûts de 5000 litres). Le 2015 est recommandé par Jean Aubry (Le Devoir), Patrick Désy (Méchants Raisins, journal de Montréal) et Philippe Lapeyrie (TVA-Salut Bonjour). Plus puissant que le précédent, il est aussi plus riche en saveurs, tout en restant équilibré avec un boisé bien intégré. Avec une belle pièce de bœuf ou de l’agneau, ce sera un accord gagnant !

À la bonne vôtre !

Alain P.

Cliquer sur les noms des vins pour accéder à leur fiche HippoVino avec les informations détaillées, les liens vers critiques, producteur, fiche technique, agence et site de la SAQ.

Vins chouchous précédents : Bonhomme/Novare/Caceres/Lageder.

Cliquer ici pour voir toutes nos alertes vins chouchous (dont le millésime actuellement disponible est recommandé par 3 critiques ou plus).

<< Article précédent   Pieropan, grands vins de Soave

mercredi 23 mai 2018

Pieropan, grands vins de Soave

Une maison familiale qui date de 1880 et dont les racines sont dans la vieille ville de Soave, un domaine entièrement bio situé dans les collines, quelques parcelles au terroir bien particulier, c’est la base du succès de la maison Pieropan. Il faut bien sûr y ajouter les hommes, l’ancêtre Leonildo, ses fils Gustavo et Fausto, puis le petit fils Leonildo "Nino", décédé le 13 avril 2018 et auquel succèdent ses deux fils, Andrea et Dario.

Pieropan fut le premier domaine à inscrire le nom Soave sur l’étiquette de ses bouteilles, dès 1932, alors que l’appellation fut seulement officialisée en 1968. Mais c’est Nino Pieropan, qui en prenant les rênes du domaine en 1967 lui apporta un élan extraordinaire, bénéficiant à toute la région. Non seulement il s’engagea sur la voie de la qualité, alors que Soave produisait alors surtout des vins de table vendus en bouteilles de 2 litres, mais il osa même produire des cuvées parcellaires, dont la Rocca, devenue une icône des vins blancs italiens.

J’ai bu récemment les trois cuvées disponibles à la SAQ et j'ai été littéralement enthousiasmé par ces belles bouteilles dont il reste encore quelques exemplaires dans les succursales. Utilisez les liens "SAQ Voir disponibilité" sur les fiches du site HippoVino pour savoir où vous les procurer. S’il n’y en a pas près de chez vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou revoyez ce billet de temps à autre, il sera remis à jour pour signaler les prochains arrivages.

Cliquer sur le nom du vin pour accéder à sa fiche avec les informations générales et tous les liens, dont les fiches techniques, les critiques accessibles sur le Web et bien sûr le site SAQ.

Pieropan Soave Classico (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 20.50$). La cuvée de base du domaine brille tout particulièrement dans le millésime 2016. Un assemblage de garganega avec 15% de trebbiano et un élevage de plusieurs mois sur lies en cuves béton. Cela donne un vin énergique, vif, floral et tout plein de délicates saveurs fruitées avec une petite touche minérale. Il accompagne très bien tout ce qui sort de l’océan pour finir dans votre assiette.

Pieropan Calvarino Soave (Hipponote 4* $$$ SAQ : 28.55$). Gros coup de cœur pour le 2015 de cette cuvée en provenance de la plus ancienne parcelle du domaine, acquise en 1901. Par contre, ce n’est qu’en 1971 que Nino Pieropan décidera de l’utiliser seule pour créer ce vin unique. Son terroir se distingue par son sol basaltique d’origine volcanique et sa disposition en terrasses, bien exposées mais difficiles à travailler, d’où son nom de Calvarino, petit calvaire en italien. Produit avec du garganega et 30% de trebbiano, c’est un vin avec du tonus, de la profondeur et une belle richesse de saveurs tout en restant fin et élégant. Savourer seul à l’apéro ou avec des fruits de mer fins, comme les pétoncles.

http://bit.ly/2HagWhM
Pieropan La Rocca Soave Classico (Hipponote 4* $$$$$ SAQ : 37.50$). La parcelle La Rocca se distingue par son sol calcaire et sa disposition en terrasses sur le flanc Sud-Ouest du Mont Rochetta. Le vin est produit seulement avec le cépage garganega, dont les raisins sont cueillis très mûrs, souvent à la fin octobre. Il est élevé un an sur lies fines en barriques de 500 et 2000 litres. Un grand blanc élégant aux belles saveurs de fruits exotiques sur une trame minérale, mais c’est une cuvée taillée pour la garde et le 2015 est encore trop jeune pour être à son meilleur. J’en ai mis une bouteille en cave et je vous en reparle dans quelques années.

Coup de chapeau à la famille Pieropan pour ces excellents vins et si les fils de Nino suivent les traces de leur père, aucun souci à se faire pour la suite.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Un texte en hommage à Leonildo "Nino" Pieropan, écrit suite à son décès (en anglais).