jeudi 22 septembre 2022

Notre sélection de 6 bons vins en rabais à la SAQ jusqu’au 2 octobre


 

Trois vins blancs et trois vins rouges, pas de jaloux. La circulaire des rabais SAQ en vigueur du 15 septembre au 2 octobre 2022 est un peu moins intéressante que celle du mois dernier, mais n’en recèle pas moins quelques bonnes affaires. Rappelons ici que nous ne recommandons jamais un vin seulement parce qu’il est en rabais. Nos sélections sont toujours basées sur des vins assez bons pour être achetés à leur prix habituel, mais qu’il est évidemment toujours agréable de payer un peu moins cher lorsque l’occasion se présente. En période d’inflation, c’est encore plus apprécié.

Dans la suite de ce billet les descriptions sont assez brèves, mais il suffit de cliquer sur le nom de chaque vin pour voir sa fiche avec les informations détaillées ainsi que les liens vers les critiques et la disponibilité à la SAQ.

On commence avec trois vins blancs abordables.

La Vieille Ferme – Blanc (Hipponote 3* $ SAQ : 13.75 $ en rabais à 12.75 $ jusqu’au 2 octobre 2022), une cuvée qui nous vient du Luberon, dans le sud de la vallée du Rhône, et qu’on vous recommandait il y a peu pour accompagner une épluchette. Mais vous pouvez aussi en boire à l’apéro, avec des poissons ou autres mets délicats.

La Chevalière Chardonnay Domaine Laroche (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 15.70 $ en rabais à 14.70 $ jusqu’au 2 octobre 2022) vient du Pays d'Oc et se classe toujours parmi les meilleurs chardonnays de cette gamme de prix.

L'Orpailleur Blanc (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 17.45 $ en rabais à 16.35 $ jusqu’au 2 octobre 2022) est un vin blanc du Québec du célèbre vigneron Charles-Henri de Coussergues. Une cuvée archi-connue et qui fait toujours honneur aux vins d’ici.

On continue avec trois agréables vins rouges de moyenne gamme.

El Bonhomme (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.60 $ en rabais à 17.35 $ jusqu’au 2 octobre 2022), la toute première cuvée espagnole de la québécoise (vivant en Espagne) Nathalie Bonhomme, faite de monastrell et de cabernet sauvignon. Une bouteille qui obtient régulièrement de bonnes critiques.

Les Cranilles Côtes-du-Rhône (Hipponote 3* $$$ SAQ : 20.50 $ en rabais à 19.50 $ jusqu’au 2 octobre 2022). Les vins rouges des Côtes-du-Rhône font de bons accords avec les grillades et les viandes mijotées et celui-ci est toujours bien fait.

Barone Ricasoli Brolio Chianti-Classico (Hipponote 3* $$$ SAQ : 24.25 $ en rabais à 22.25 $ jusqu’au 2 octobre 2022). Un Chianti pour lequel Classico veut aussi dire classique à la SAQ et au style classique. Un vin rouge sérieux aux tanins un peu fermes pour accompagner une cuisine italienne goûteuse ou des plats de viandes.

Quelques autres bouteilles en rabais en ce moment ont des fiches sur HippoVino, pour les trouver, cliquer sur #RabaisSAQ. Un autre clic sur la photo du vin vous permettra de consulter les informations détaillées et les critiques. Pour vous informer sur les conditions de ventes, les exceptions et voir tous les produits de ces rabais, lisez la circulaire SAQ.

À la bonne vôtre !

HippoVino

<< Article précédent – Notre 100e vin rosé vient de Bandol

 

mercredi 14 septembre 2022

Notre 100e vin rosé vient de Bandol

 


Nous venons de créer la centième fiche de rosé sur le site HippoVino et c’est une fort belle bouteille provençale de l’appellation Bandol. La cuvée Bastide de la Ciselette Lou Pigna Bandol 2021 (Hipponote 3* $$$ SAQ :  23.20 $) est le moins cher des rosés de Bandol vendus à la SAQ. Il est produit par le vigneron Robert de Salvo dans son domaine Bastide de la Ciselette, situé près du Castellet. C’est un domaine familial depuis plusieurs générations, mais avant Robert les raisins étaient apportés à la coopérative. La production des vins dans le chai de la bastide est donc assez récente. Il semble que Lou Pigna signifie la pinède en provençal.




Les vignes ont plus de 40 ans et proviennent d’une parcelle d’environ 4 hectares. Comme tous les rosés de Bandol, il contient une bonne part de mourvèdre mais cette cuvée a une majorité de grenache, le tout étant complété par un peu de cinsault. Il est élevé 6 mois en cuve. Cela donne un rosé très sec mais aussi très énergique qui, servi avec des bouchées, est une bombe d’apéro mais qui passe aussi très bien à table, notamment avec la cuisine provençale. J’ai beaucoup aimé sa texture en bouche et la jolie richesse fruitée qui s’exprime en finesse, agréablement soulignée par une belle touche minérale. Son seul défaut est qu’il en reste dans assez peu de magasins SAQ et qu’il faudra probablement attendre le prochain millésime pour le voir de retour.

Ceux qui ont soif tout de suite peuvent se tourner vers l’autre cuvée de rosé du même producteur, le Bastide de la Ciselette Bandol Rosé 2021 (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 26.50$) qui est un peu plus présente, qui a obtenu son lot de très bonnes critiques et dont nous avions déjà chaudement recommandé le 2017. Pour un autre excellent rosé de Provence encore plus facile à trouver, essayez Les Béatines Coteaux d'Aix-en-Provence 2021 (Hipponote 3.5* $$$ SAQ : 21.55$) que nous avons recommandé récemment sur HippoVino Hebdo.

À la bonne vôtre !

Alain P.

<< Article précédent – Vins pour accompagner le maïs

>> Article suivant – Notre sélection de 6 bons vins en rabais à la SAQ jusqu’au 2 octobre

mercredi 7 septembre 2022

Vins pour accompagner le maïs


La saison du blé d’inde tire à sa fin mais je connais bien des amateurs d’épluchettes plus tardives. Les dernières sont toujours les meilleures disent-ils avec conviction. Voici donc quelques bouteilles pour ceux qui préfèrent le vin à la bière afin d’accompagner leurs épis préférés.

Chacun ses goûts, bien sûr, mais selon moi les meilleurs accords se font avec le vin blanc, qui permet de ne pas camoufler les saveurs délicates du maïs. L’aspect le plus important est la texture, on a besoin d’un vin sec avec de la fraîcheur mais pas trop vif, plutôt rond et avec un peu de gras. Et bien sûr, comme on parle d’une cuisine simple et conviviale, le vin se doit d’être dans le même registre. Pas vraiment le moment de sortir ses grands crus bourguignons. Vins blancs du Rhône et cuvées de chardonnay de climats plus doux font l’affaire.

Deux bons choix à 15 $ ou moins

La cuvée La Vieille Ferme – Blanc (Hipponote 3* $ SAQ : 13.75 $) provient du Luberon et est signée par la famille Perrin, du célèbre château de Beaucastel. Toujours bien réussi, cet assemblage de cépages typiques du Rhône nous livre un vin assez simple mais parfaitement équilibré et très harmonieux.

Le Domaine Cibadiès Chardonnay (Hipponote 2.5* $$ SAQ : 15.20 $) est un vin blanc du Languedoc produit en appellation Pays d'Oc IGP par les Vignobles Bonfils. Bien bon, ce chardonnay non boisé mais bien mûr, qui coche toutes les cases des qualités mentionnées plus haut.

Pour monter d’un cran, on hausse un peu le budget en restant à moins de 20 $.



Le Jean-Luc Colombo Les Abeilles Côtes-du-Rhône (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.75 $) est une cuvée de négoce des Vins Jean-Luc Colombo, faite des cépages clairette et roussanne. Jolie fraîcheur, texture veloutée, bel arc-en-ciel de saveurs fruitées, tout y est pour avoir du plaisir à l’apéro et avec vos épis.

En provenance d’Espagne, plus précisément de la Navarre, la cuvée Otazu Chardonnay Navarra (Hipponote 3* $$ SAQ : 18.80 $) nous prouve que ce cépage peut y donner d’excellents résultats. Non boisé, drôlement équilibré, avec une belle rondeur et du fruit bien mûr plutôt riche en fines saveurs qui ne feront pas d’ombre à la douceur du maïs.


Un vin local pour finir.

Lors de notre dernière épluchette, mon ami Yves avait amené une bouteille du Blanc du Coteau St-Paul, fait de frontenac blanc et je dois avouer que cette cuvée 2021 avait lui aussi du beau fruit mûr et une texture soyeuse qui le rendait tout à fait adapté aux circonstances. Il n’est pas vendu à la SAQ mais est disponible au vignoble à St-Paul d’Abbotsford, en Montérégie.

Bonne épluchette et à la bonne vôtre !

Alain P.

<< Article précédent – Alerte vins chouchous : Cazal Viel Rosé, Vouvray Spring et Poggio ai Ginepri

>> Article suivant – Notre 100e vin rosé vient de Bandol 

jeudi 1 septembre 2022

Alerte vins chouchous : Cazal Viel Rosé, Vouvray Spring et Poggio ai Ginepri

 


Trois vins chouchous pour commencer le mois de septembre, en trois couleurs, rosé, blanc et rouge. Pour ceux qui se demandent ce qu’est un vin chouchou, c’est une cuvée dont le millésime actuellement vendu à la SAQ a été recommandé par au moins trois critiques figurant en référence sur le site HippoVino.com. Ce sont donc des professionnels du vin ou des blogueurs spécialisés d’expérience, dont les commentaires sont disponibles sur Internet. Comme ils plaisent à plusieurs critiques différents, ces vins peuvent être vus comme des valeurs sûres.

Allons-y par couleur en commençant par le rosé, qui est aussi le moins cher.

Le Cazal Viel Vieilles Vignes Rosé 2021 (Hipponote 2.5* $ SAQ : 13.60 $) est un vin rosé du sud de la France produit par le vigneron Laurent Miquel au domaine Cazal-Viel. Les cépages sont syrah, grenache et cinsault. Il a été recommandé par Yves Mailloux (Blogue ClubDGV), Bill Zacharkiw (The Gazette), les Méchants Raisins (Journal de Montréal) et Alain Lebel (Fidèles de Bacchus). En plus de souligner que fraîcheur et joli fruité sont au rendez-vous, on peut lire des commentaires très élogieux, le meilleur rapport qualité/prix de sa catégorie, nous dit-on. Assurément un très bon achat.

Pour le blanc, on se déplace vers la vallée de la Loire.

Le Vincent Carême Vouvray Spring 2020 (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.95 $) est un vin produit en appellation Vouvray par le couple de vignerons Tania et Vincent Carême, qui sont de véritables stars de cette région. C'est une cuvée de négoce, les raisins étant achetés à d'autres viticulteurs. Le cépage est bien entendu le chenin blanc et les vignes ont 35 ans en moyenne. Ce vin est vinifié et élevé 5 mois en cuves inox. Les recommandations sont signées par Yves Mailloux (Blogue ClubDGV), Bill Zacharkiw (The Gazette) et Nadia Fournier (Magazine L’Actualité). Ils soulignent sa fraîcheur et la surprenante richesse de ses saveurs qui s’expriment en délicatesse. Du très bon chenin blanc à moins de 20 $ !

Pour finir, on passe au rouge en se rendant en Italie.

Le Tenuta Argentiera Poggio ai Ginepri Rosso 2020 (Hipponote 3* $$$ SAQ : 23.55 $) nous vient de l’appellation Bolgheri, en Toscane. C’est un assemblage de type bordelais avec les cépages cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc et petit verdot. L’élevage dure 8 mois et se déroule à 50% en barriques de chêne français et hongrois déjà utilisées et 50% en cuves inox. Le millésime précédent (2019) était déjà un vin chouchou en mai 2022. Le millésime 2020 a été recommandé par Patrick Désy (Blogue Méchants Raisins / Journal de Montréal), Nick Hamilton (Blogue Les conseillers du vin) et Yves Mailloux (Blogue ClubDGV). Beaucoup de qualités dans cette bouteille, fraîcheur, équilibre, souplesse, belle richesse de saveurs et du caractère. À l’aveugle, il pourrait passer pour un excellent rouge de Californie, selon Patrick Désy.

À la bonne vôtre !

HippoVino

Les vins chouchous précédents : Il Selese, Altamente, Château Revelette et Château Clarke.

Cliquer ici pour voir toutes nos alertes vins chouchous (dont le millésime actuellement disponible était recommandé par 3 critiques ou plus).

<< Article précédent – Baisses de prix à la SAQ

>> Article suivant – Vins pour accompagner le maïs 

lundi 29 août 2022

Baisses de prix à la SAQ


 

Les hausses de prix des vins vendus à la SAQ font les manchettes, on vous avait d’ailleurs parlé de la hausse la plus récente sur HippoVino Hebdo en mai dernier. Mais on entend beaucoup moins parler des baisses de prix, les bonnes nouvelles n’étant pas considérées comme des nouvelles dans les grands médias… Il y a aussi souvent une tendance aux rhétoriques négatives face à la SAQ. Par exemple, plusieurs prédisaient récemment que la baisse de l’Euro face au Dollar ne se refléterait pas dans les prix de notre cher monopole. Les mauvaises langues ont eu tort, plusieurs vins viennent de baisser de prix.

En faisant les mises à jour hebdomadaires des fiches de vin du site HippoVino, nous avions remarqué un certain nombre de ces diminutions. Ceci m’avait intrigué car je croyais (à tort, nous le verrons plus loin) que les prix de la SAQ ne changeaient que deux fois par année, en mai et novembre. J’ai donc contacté le service de relations de presse de la SAQ, qui m’a confirmé qu’il y avait eu une baisse de prix d’environ 900 produits le 14 août dernier.

Plus précisément 605 produits en approvisionnement continu et 336 spécialités en approvisionnement par lot ont vu leur prix diminuer, principalement en raison de la diminution du taux de change des produits négociés en Euro. La plupart des baisses de prix que nous avons nous-mêmes constatées sont entre 25 cents et 75 cents pour des vins de 18 $ à 25 $, donc dans les ordres de grandeur des variations habituelles. La SAQ m’a confirmé que les hausses de prix ne peuvent normalement s’appliquer que deux fois par an, en mai et novembre, mais par contre les diminutions de prix peuvent être mises en application neuf fois par an. Il est donc logique d’en voir régulièrement sur quelques centaines de produits.

Malheureusement, les hausses de prix des derniers mois n’étaient pas seulement liées au taux de change. Les impacts des aléas climatiques et les hausses des prix des carburants et des matières premières, notamment le verre, ont forcé les vignerons à augmenter leurs prix pour ne pas être déficitaire. Ces hausses risquent de continuer à nous affecter encore longtemps et les vignerons européens prévoient même devoir en appliquer de nouvelles dans les prochains mois. D’ici là, on va quand même profiter du petit répit que nous donne la baisse de l’Euro.

À la bonne vôtre !

HippoVino

<< Article précédent – Trois très bons vins en rabais à la SAQ pour la rentrée

>> Article suivant – Alerte vins chouchous : Cazal Viel Rosé, Vouvray Spring et Poggio ai Ginepri