mercredi 3 décembre 2014

Comprendre le prix des vins

[Mise à jour 05-01-2017] Quand on parle de vin, les questions concernant les prix reviennent très souvent. Notre billet « Le commerce du vin au Québec expliqué aux Français qui arrivent  » expliquait les différences liées à notre législation. 

Les consommateurs se demandent néanmoins pourquoi certains vins coûtent 3 euros la bouteille en France et d’autres 10 ou 100 fois plus. La question est complexe car si tous les vins sont faits de jus de raisin fermenté mis dans une bouteille, il y a un monde de différence entre un vin de table de base et un grand cru bourguignon. Essayons d’y voir un peu plus clair.

Chateau Petrus wines
Image Flickr par jolisoeil

Avant de parler de prix de vente, regardons les coûts de production. Tout commence par le coût de la terre où sont cultivées les vignes. Il est extrêmement variable selon l’endroit. En France, le prix moyen d’un  hectare dans une zone AOC était de 100 000 euros en 2010, mais un hectare de grands terroirs vaut plusieurs millions d’euros. Rappelons que la moyenne des exploitations viticoles françaises était de 9 hectares en 2010.

Ensuite, il y a les coûts reliés à l’agriculture : pieds de vigne, équipements, traitements et main d’œuvre. Le type de vin produit (vin tranquille, rosé, mousseux, vin liquoreux) entraîne des coûts très différents, simplifions les choses en considérant un vin tranquille rouge ou blanc. Au bout du compte, il faut récolter environ un kilo de raisin pour produire une bouteille. Le coût de production de ce kilo sera d’environ 1 à 1.4 euro pour un vin d’appellation de qualité moyenne. Ce sera divisé par 3 ou 4 pour un vin de pays cultivé à haut rendement et multiplié par 2 ou plus pour un grand cru.

L’étape suivante est de transformer le raisin en vin. Ceci implique les coûts pour l’équipement du chai plus ceux couvrant l’ensemble des opérations depuis le pressage jusqu’à la mise en bouteille. La dépense minimum est d’environ 0.75 euro la bouteille, mais là encore il y a de nombreuses variables. On pense notamment à l’utilisation ou non de barriques de chêne pour l’élevage. La durée d’élevage en cuve ou barrique puis en bouteille est un autre facteur important. Si le vin est élevé 24 ou 36 mois, le vigneron doit financer ses coûts de production longtemps avant de toucher un sou.

Pour finir, en ajoutant les coûts de bouchon, d’étiquette, les frais généraux, notre kilo de raisin à 1 euro correspondra à une bouteille dont le coût de production total est de 3 euros. Celle-ci sera vendue 5 à 6 euros en France. Son prix sera de  16 $ à la SAQ, une fois ajoutées toutes les taxes et majorations.

Un vin dont le travail de la vigne est plus soigné et qui a été élevé plusieurs mois, dont une partie en barrique, aura un coût de production de 5 euros par bouteille et sera vendu 10 à 15 euros en France et 25 $ au Québec.

Pour les grands vins, les producteurs choisissent ce qu’il y a de mieux à chaque étape et on estime que le coût de production grimpe autour de 10 à 20 euros la bouteille. Les prix faramineux liés au terroir peuvent encore augmenter ces coûts. Mais  soyons clairs, le prix de vente des vins très haut de gamme n’a rien à voir avec le coût de production. Il est directement relié au rapport entre l’offre et la demande. Lorsque la demande en provenance de nouveaux marchés explose, les prix des vins réputés grimpent dans la stratosphère.

Pour mieux comprendre les impacts de la demande ou de l’offre, je vous recommande ce billet du blogueur Jules Lamon qui analyse les effets sur le prix des bouteilles des notes de Robert Parker, du millésime ainsi que de la rareté.

Voilà, vous en savez sans doute un peu plus sur les variations de prix entre les vins, mais ce qu’il est important de retenir est que produire du vin est loin d’être simple. C’est une aventure économique à haut risque et les vignerons doivent travailler très fort pour que vous puissiez apprécier votre boisson favorite. Croyez-moi, ils méritent bien leur salaire !

À votre santé !

Alain P.

Quelques liens pour en savoir plus :





Article suivant >>  –  Vins pour fêter à petit budget

Aucun commentaire:

Publier un commentaire