jeudi 5 octobre 2017

Le Champagne Nicolas Feuillatte traverse l’Atlantique à la voile

La prochaine livraison de champagne Nicolas Feuillatte pour la SAQ est dans les cales de la goélette Avontuur, qui traverse actuellement l’Atlantique depuis la Rochelle vers le port de Montréal.

Crédit Photo  Port-Franc
Ce grand voilier allemand, affrété par Port Franc Logistique, a quitté La Rochelle le 7 août 2017 avec une cargaison contenant notamment plusieurs palettes de champagne Nicolas Feuillatte. Après une brève escale aux îles Canaries, la goélette de 44 mètres a mis le cap vers le Québec le 28 août. Au moment d’écrire ces lignes (le 5 octobre), elle navigue sur le fleuve St-Laurent au niveau de Ste-Anne-des-Monts et son arrivée au port de Montréal est prévue le 8 ou 9 octobre. [Mise à jour] Elle est finalement arrivée avec quelques jours de retard, la remontée du fleuve ayant été plus longue que prévue.

Les bouteilles de champagne Nicolas Feuillatte ont été livrées à la Société des Alcools du Québec. Les cales de la goélette contenaient également des tissus destinés au Cirque du Soleil, ainsi que des vêtements pour les magasins Simons et différents produits vendus sur la boutique en ligne de Port Franc ou chez certains détaillants nord-américains. Pour rester dans l’esprit zéro carbone de la traversée, les livraisons sont effectuées grâce à des camions électriques Nordresa.

La goélette repart ensuite vers l’Europe avec une cargaison de produits de mode du Québec, qui seront vendus à Paris dans une boutique éphémère baptisée la Belle Province, en décembre prochain. Aujourd'hui 11 novembre, jour de la dernière mise à jour de ce billet, elle est en route  et navigue actuellement au large de la Nouvelle-Écosse. Plusieurs autres traversées sont également prévues par la suite.

Ce très beau projet écologique est soutenu par plusieurs partenaires, dont les Champagnes Nicolas Feuillatte, le Comité Champagne, le Gouvernement du Québec, le Port de la Rochelle ainsi que par les magasins Simons. Bravo à Port Franc Logistique et à ses partenaires pour cette initiative originale ! Merci au magazine français Mon-Viti qui a attiré notre attention sur ce projet.

HippoVino

Liens

Un billet sur des champagnes Nicolas Feuillatte : Peut-on carafer un Champagne?



Aucun commentaire:

Publier un commentaire