mercredi 28 juillet 2021

Les vins du Coteau St-Paul

 


Aujourd’hui, on va changer nos habitudes et vous parler de vins qui ne sont pas disponibles à la SAQ, mais que la plupart de nos lecteurs peuvent néanmoins se procurer, puisque ce sont des vins du Québec. Ils sont en vente au domaine, au marché local et dans quelques épiceries spécialisées, notamment la Boîte à vins, dont nous avons déjà parlé sur ce blogue.

Le vignoble Coteau St-Paul est situé sur le flanc du mont Yamaska, à St-Paul d’Abbotsford, en Montérégie. Il est exploité par la famille Pomerleau et produit un assez bon nombre de vins et cidres divers, compte tenu de la petite superficie du domaine. Il est planté en cépages hybrides, comme la majorité des vignes du Québec. Le vignoble commence tout juste à entreprendre sa certification bio, un processus qui doit durer quelques années.

De mon côté, j’ai goûté à deux cuvées du domaine, un vin orange et un rouge.

Un vin dit “orange“ est un vin produit avec des cépages blancs, mais dont la vinification se fait en incluant une étape de macération avec les peaux des raisins, comme on le fait pour les vins rouges. Cette macération va extraire des pigments colorés, d’où la teinte plus ou moins orangée, selon les cépages utilisés et la durée de macération. Celui du Coteau St-Paul est un assemblage de 5 cépages hybrides, osceola muscat, frontenac gris, frontenac blanc, louise swenson et swenson white. Le taux d’alcool est un très modeste 10.5%. Comme tous les vins oranges, c’est une cuvée bien différente des blancs classiques et qui s’adresse aux amateurs qui aiment sortir des sentiers battus et découvrir des goûts différents.

Justement, la saveur dominante du vin orange du Coteau St-Paul est clairement le zeste d’orange. Même si chimiquement il est classé comme peu acide, l’amertume est très forte et en bouche, c’est une fraîcheur plutôt mordante, avec une certaine matière et un mélange de saveurs florales et de noix, en plus du zeste. Certains l’apprécient à l’apéro, mais personnellement je l’ai davantage aimé en accompagnement d’un plat de courges, un bon accord. J’en avais gardé un peu pour le lendemain, mais c’était une erreur car la bouteille ne s’est pas bien conservée, même gardée au frigo et bien bouchée.

Passons maintenant au rouge, qui était la cuvée Réserve, réalisée principalement avec le cépage marquette et élevée en fûts de chêne. Il titre 12.5% d’alcool et offre de la fraîcheur et de belles saveurs de fruits rouges, encadrées de notes boisées. La texture en bouche est agréable et il s’est montré tout à fait adéquat avec un navarin d’agneau. Pour les viandes grillées, ça devrait également bien se passer.

Si vous passez par la Montérégie pendant vos vacances, profitez-en pour visiter le domaine et faire une dégustation !

À la bonne vôtre !

Alain P.

<< Article précédent – Les 7 meilleurs vins en rabais à la SAQ pour les vacances

>> Article suivant – Txakolina, un vin typiquement basque

Aucun commentaire:

Publier un commentaire